Point de mire

Satisfecit exprimé aux autorités de tutelle

Une mission de la Manque Mondiale s’est rendue du 29 au 31 janvier Burkina pour superviser la réalisation des activités du Programme. Au menu, plusieurs activités parmi lesquelles des rencontres avec les chefs de département ministériels bénéficiaires du programme les groupes de travail sectoriel, les ONG ainsi que les mairies.

Conduite par Monsieur Serdar Yilmaz cette mission a d’abord eu un entretien avec l’Unité de Coordination du Programme pour examiner composante par composante les résultats atteints en 2013.

En décidant de rencontrer les chefs de département ministériels, l’objectif de la mission de supervision était de leur faire le point de l’évolution du programme en ce qui les concerne et d’échanger avec eux sur les difficultés éventuelles.

La rencontre avec le Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation M Toussaint Abel Coulibaly a été rehaussée par la présence de la représentante résidente de la Banque Mondiale Mme Mercy Tembon. "Nous sommes satisfaits des avancées du PACT" a-t-elle dit au ministre Coulibaly ajoutant quelle ne ménagera aucun effort pour accompagner le ministère dans la conduite des activités du programme.

Dans la même optique, la mission a rencontré tous les groupes de travail sectoriel, les ONG régionales. Avec les structures du ministère des finances, l’accent a été mis sur la nécessité d’améliorer le flux des financements du PACT aux communes.

Une sortie terrain a été effectuée en fin de mission dans le but de toucher du doigt les réalités au niveau décentralisé. Dans la région du Plateau Central en effet, une commune rurale (Dapelogo) et une commune urbaine (Kaya) ont reçu la visite de la mission. Au menu des échanges, un tour d’horizon sur l’appui du PACT aux communes et les difficultés rencontrées,