Disposition institutionnelle

DISPOSITIONS INSTITUTIONNELLES ET DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET

Les dispositions de mise en œuvre conçues pour le financement initial de soutien aux collectivités locales resteront inchangées, les responsabilités techniques et fiduciaires générales incomberont à l’Unité de coordination du programme (UCP). Les éléments du programme continueront d’être mis en œuvre par les ministères désignés et l’AMBF. L’équipe de projet de l’AMBF sera dirigée par un directeur de projet. L’équipe du projet comprendra un spécialiste qualifié en gestion financière et un spécialiste en approvisionnement qualifié pour améliorer la capacité fiduciaire de l’AMBF. Le directeur du projet assurera la mise en œuvre effective des activités de la composante C. En coordination avec l’UCP, le directeur du projet développera un programme de travail et un budget qui alimenteront les projets d’approvisionnement et les plans de travail annuels du programme. En plus de l’amélioration de la capacité fiduciaire de l’AMBF, la sous-composant C.5 visera à améliorer la capacité technique de l’AMBF. L’AMBF recrutera trois experts techniques (gouvernance, suivi et évaluation et assurance de la qualité) pour le soutenir AMBF dans la mise en œuvre de la composante C à l’exception de la sous composante C.4 qui sera mise en œuvre par l’UCP. Le consultant en gouvernance fournira un appui technique à la coordination des OSC dans toutes les régions. Le consultant en S & E sera responsable du suivi systématique des activités du projet par rapport aux cibles dans les régions. Le consultant en assurance de la qualité fournira des conseils techniques et assurera la production de publications régulières, y compris un bulletin d’information sur les réalisations importantes des activités de la composante C.

Le Comité de pilotage. Le COPIL, dans sa forme actuelle, continuera à fonctionner comme l’organe d’orientation et de pilotage du programme, chargé de prendre des décisions définitives sur tous les aspects du programme, sous réserve de l’approbation de la Banque. Le président du COPIL est le secrétaire général du Premier ministère ou toute autre personne désignée par l’autorité habilité.

L’Unité de coordination du programme. Comme désigné, l’UCP continuera de diriger la gestion quotidienne du projet, sous la direction du COPIL. L’UCP continuera d’être dirigée par le secrétaire général du MATD en tant que coordonnateur national et par le coordonnateur national adjoint existant.

Gestion des composants et des sous-composants du projet. Une équipe de gestion de projet au sein des départements ministériels MATD et MINEFID sera responsable de l’exécution des sous-composantes individuelles des projets. En ce qui concerne la composante A, les sous-composantes A.1 et A.3, la mise en œuvre continuera d’être gérée par MATD et la sous-composante A.2 sera gérée par le MINEFID, tandis que l’UCP gère la composante C avec l’aide de l’AMBF. La DGCT/MATD assurera la coordination de la mise en œuvre de la composante B sous la direction du COPIL. Il y aura un protocole d’entente entre l’UCP et l’unité de coordination du PNGT2.3 pour recevoir une assistance technique pour les systèmes de FM et d’approvisionnement et pour utiliser les unités régionales de coordination du PNGT2.3 pour fournir une assistance technique aux communes pour l’élaboration et la mise en œuvre de leurs PDI.

 

Merci de partager.