Le PACT collecte les données

Le PACT phase pilote a bénéficié d’une expérience inédite en matière d’évaluation de la performance communale. L’approche novatrice d’évaluation d’impact,  c’est bien de cela qu’il s’agit. Elle a été reconduite  dans cette phase additionnelle  et s’étend désormais sur toute l’étendue du territoire. Le but visé est d’évaluer la performance municipale dans les domaines transférés. Et pour y parvenir des  indicateurs sur la performance municipale ont été définis. Indicateurs qu’il va falloir périodiquement renseigner par le truchement de collecte de données.

C’est le bien-fondé de la formation initiée du 2 au 6 juillet par l’unité de coordination  du PACT et qui devrait outiller soixante-dix enquêteurs à repartir sur les 13 régions du Burkina. Ces derniers devront par la suite et  pendant deux semaines soit du 16 au 31 juillet, collectés des données relatives à l’éducation, la santé et l’accès à l’eau, le tout pour arriver à mesurer l’effectivité de  la gouvernance communale.

une vue des enquêteurs pendant la formation

On pourrait noter entre autres indicateurs à renseigner : le pourcentage des nourrissons de 0 à 11 mois ayant été vaccinés par commune en 2017, les taux de participation aux sessions ordinaires du conseil municipal, le nombre de sessions du conseil municipal tenus, ou encore le pourcentage de la population avec accès à une source d’eau potable fonctionnelle à 1000 m pour 300 personnes par forage.

Pour mener à bien cette tâche l’UCP comme à l’accoutumée s’est rattaché les services du PNGT 2 à travers ses coordinations régionales pour encadrer et superviser les enquêteurs sur le terrain.

Du 16 au 31 juillet les enquêteurs seront sur le terrain

Merci de partager.